Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.37
Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.07
Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.14
Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.23
Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.00
Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.37 Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.07 Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.14 Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.23 Capture-d’écran-2020-10-15-à-15.21.00

Manon Daviet

CV

Née en 1994
Vit et travaille à Paris

 

Manon Daviet commence ses études d’art par un BTS en design d’espace à l’école Duperré, dans le but de se former à la scénographie et à l’architecture. Au bout de ces deux années d’apprentissage, elle réalise que le contact à la matière lui manque, elle poursuit donc ses études au sein de la section mode et architecture et obtient son DSAA (diplôme supérieur d’art appliqué) en 2017. Une fois ses études terminées, Manon Daviet découvre de nouvelles techniques telles que la plumasserie, la broderie et le tissage lors d’expériences professionnelles. Ses rencontres avec des artisans, la conforte dans l’idée de créer ses propres pièces. Depuis 2019, Manon Daviet dessine et réalise ses tapisseries murales au moyen de plusieurs techniques tels que le tricot, la broderie, le crochet et le tufting. Manon Daviet est à l’avant-garde d’un art textile innovant et recherché.

 

Dans son travail, Manon donne à voir la beauté́ et le mysticisme de la nature. Chacune de ses tapisseries, illustre sa fascination pour les éléments naturels. La représentation de l’homme est souvent absente de son travail en effet selon elle rien n’est plus puissant qu’un paysage où la nature semble libre et inchangée depuis des milliers d’années.

L’inspiration de Manon provient de souvenirs personnels et de lieux fantasmés. L’artiste puise également dans la peinture (naïve, fauviste, surréaliste) ainsi dans des livres naturalistes animaliers, qu’elle collectionne. Son style graphique se caractérise par l’utilisation de couleurs aux teintes éclatantes ainsi que par la recherche d’une synthèse des formes.

Sa pratique est à̀ mi-chemin entre art et artisanat dans le sens où elle requiert un savoir-faire, celui-ci est au service de l’image, de sa composition et de ce qu’elle représente. Les tapisseries sont réalisées au moyen de techniques traditionnelles (le point noué, le tricot, la broderie, le crochet, le rembourrage…) et de techniques plus modernes comme le tufting (poils courts et effet de boucles). La démarche artistique de Manon réside dans la recherche d’assemblages de ces différents rendus de matière, qui permettent de transposer les dessins en tapisseries. En jouant sur les reliefs, les densités et les couleurs de laine, elle cherche à créer des plans et des textures multiples. L’idée est d’insuffler une sorte de matérialité́ aux mes tapisseries pour s’y projeter.

ut risus quis, in consequat. justo elit. eleifend