Muybridge’s Twist, No.31

Yuki Onodera

pastel, crayon, photography, collage on canvas,

286 x 210 cm,

2016

 

 

 

 

 

 

 

 

À la suite d’Eadweard Muybridge et des peintres Futuristes, Onodera s’attaque
à la décomposition du mouvement en tentant d’employer de nouveaux moyens,
de nouvelles techniques pour représenter l’irreprésentable. Le mouvement, la vitesse vont à l’encontre de l’essence même de la photographie, du dessin, de la peinture, qui figent un instant sur le support. Comment représenter ce mouvement ? Yuki Onodera aime s’imposer des challenges techniques. Alors elle découpe des éléments, les photographie, les recompose, les re-photographie, les assemble avec des représentations de son propre corps… Un travail entre photographie, dessin, collage, pour un résultat qui surprend l’œil, comme si les corps déformés (« twisted » en anglais) étaient la représentation
d’un individu en pleine action, que l’œil n’arrive pas à figer.

non porta. sed neque. consequat. nunc vel, eget amet,