Bishin Jūmonji | Wabi | Du 31 janvier au 23 février 2019

 

Water Falls, 2003-2004

 

Le mot « Wabi » désigne une esthétique japonaise. Lié au bouddhisme; ce mot est synonyme de beauté des choses imparfaites et impermanentes.

Avec la série photographique du même nom, Bishun Jumonji s’attache, depuis les années 2000, à immortaliser la contemplation de cette beauté éphémère. Par la photographie, l’artiste établit un véritable éloge à la singularité. En fixant sur la pellicule des lumières, des mouvements mais également des silences, l’artiste parvient à distiller cette beauté très particulière. Il laisse leur place aux imperfections, au mystère mais aussi à une certaine mélancolie, parvenant à inscrire son travail dans cette conscience artistique japonaise du « Wabi » duquel il a réalisé un recueil en 2002.

 

Primé en 2007 par la Société Photographique Japonaise pour l’ensemble de son œuvre, Bishun Jumonji se distingue par la diversité de ses sujets et son incomparable capacité de renouvellement. Il explique aussi que sa reconnaissance est notamment due aux imperfections qu’il laisse dans ses photographies. Reconnu au Japon, c’est sous le commissariat de Naoko Ohta qu’il exposera pour la première fois en France chez Pierre-Yves Caër Gallery.

 

 

Pierre-Yves Caër Gallery est fière d’avoir été agréée dans le programme associé « Japonismes 2018 : Les Âmes en Résonance » pour l’exposition d’œuvres du photographe Bishin Jûmonji, qui aura lieu du 31 janvier au 23 février 2019, sous le commissariat de Naoko Ohta.

 

 

consequat. lectus libero commodo neque. Praesent Nullam